Quel statut pour être chauffeur VTC professionnel :
le choix du statut 

Quel statut pour être chauffeur VTC professionnel : le choix du statut

Pour être chauffeur VTC professionnel, il est indispensable de choisir un statut juridique adéquat pour pouvoir exercer le métier de chauffeur. En effet, devenir autoentrepreneur ou créer une société impose de s’informer en amont sur ces structures juridiques. Formation validée, examen réussi, carte professionnelle obtenue : c’est le moment de se lancer et de devenir autoentrepreneur ou de créer sa société. Quels sont les avantages et inconvénients de chacun ? Quel statut vous convient le mieux ? Suivez le guide.


Chauffeur VTC autoentrepreneur : avantages et inconvénients

Choisir une entreprise individuelle et le statut d’autoentrepreneur peut être la meilleure solution selon les besoins des futurs chauffeurs. Une déclaration auto-entrepreneuriale suffit : gratuite et en ligne, elle est accessible à tous.

Les avantages

Le premier avantage concerne le chiffre d’affaires. S’il est nul, l’autoentrepreneur ne paie pas d’impôt ni de cotisation. Aussi, le statut micro-fiscal est possible, de ce fait les cotisations sociales sont réduites et l’autoentrepreneur peut disposer de l’ACRE, aide pour réduire les charges. Ce statut permet d’avoir de la flexibilité et convient parfaitement aux chauffeurs occasionnels, pour complète un salaire par exemple ou pour tous ceux qui veulent se lancer dans une nouvelle activité.



Les inconvénients

Le premier concerne les frais professionnels (essence, location de voiture…) ; il n’est pas possible de les déduire car les cotisations sont calculées sur le montant du chiffre d’affaires et non sur les bénéfices. Aussi, les charges à payer sont nombreuses et, de ce fait, vont réduire les revenus nets. Autre point, l’autoentrepreneur ne récupère pas la TVA. Aussi, le chiffre d’affaires réalisé ne peut pas dépasser 70 000€ à l’année, au-delà il faudra alors changer de statut.



Chauffeur VTC : créer sa société

Ce statut d’entreprise est plus adapté aux personnes qui souhaitent développer leur société à grande ampleur, augmenter leur chiffre d’affaires, avoir cette activité comme activité principale ou encore embaucher des chauffeurs VTC. Créer sa société peut convenir aux personnes qui décident de monter leur activité avec plusieurs chauffeurs : tous les chauffeurs peuvent se partager les bénéfices en étant associés ou bien un des chauffeurs peut être dirigeant et embaucher d’autres chauffeurs.


Création de société : les avantages

Le premier avantage réside dans le fait que la responsabilité est limitée aux apports, c'est-à-dire que la partie professionnelle est bien distincte des biens personnels et ne peut pas y être mêlée en cas d’endettement. Aussi, il est possible de déduire les charges et frais en lien avec l’activité et de n’être qu’imposé sur les bénéfices réalisés. Contrairement au statut d’autoentrepreneur, créer une entreprise n’oblige pas à se soumettre à un plafond de chiffre d’affaires.


Quels statuts choisir : EURL ? SASU ? SAS ? Autre ?

Si le chauffeur opte pour une EURL, la rémunération nette est la plus intéressante. Le gérant est affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants, a moins de cotisations sociales à payer, bénéficie du statut Travailleur Non Salarié et d’une meilleure rémunération. Le statut SASU, ou SAS, apporte d’autres caractéristiques : statut souple, organisation simplifiée, pas d’affiliation à la Sécurité Sociale des Indépendants mais au régime général de la Sécurité Sociale. Si l’on veut passer de SASU à SAS, il suffit de suivre une procédure simple. Ainsi, suite à l’augmentation des bénéfices ou une meilleure répartition, la question de changement de statut peut se poser. A vous de faire votre choix : ce sera le bon !


obtention carte vtc
& taxis en préfecture

formation
français/anglais

Formation continue
offerte*