Rémunération d’un chauffeur VTC

Il existe plusieurs façons de se dégager un salaire en tant que chauffeur VTC, selon le statut juridique et le statut du chauffeur (dirigeant ou auto-entrepreneur), ce n’est pas le même terme utilisé ; on parlera plutôt de dividendes et de rémunération.
En étant chauffeur VTC, vous avez pour but de gagner votre vie avec ce métier, alors faisons le point sur le type de rémunération que vous pouvez toucher : salaire, rémunération, dividendes ou compte courant d’associé.
Selon la situation du chauffeur, dirigeant, employé ou auto-entrepreneur, au sein d’une société ou à son propre compte, les possibilités de rémunération sont différentes.

Se verser un salaire quand on est chauffeur VTC

La première rémunération est le salaire. C’est le plus simple et surtout le plus logique lorsqu’on pense à gagner de l’argent : toute personne travaillant touche un salaire de manière générale. De ce fait, un chauffeur VTC peut se verser un salaire mais il existe deux cas possibles selon s’il est en entreprise individuelle (on ne parlera pas réellement du terme « salaire ») ou au sein d’une société (où le salaire peut être utilisé plus communément).

Salaire d’un chauffeur VTC en auto-entrepreneur

En étant auto-entrepreneur, le chauffeur VTC ne se distingue pas de son entreprise. C’est différent de créer une société à part entière. L’auto-entreprise n’implique pas d’être dirigeant ni employé ni associé ; dans ce cas-ci, le chauffeur travaille juste pour lui-même, à son propre compte et tout lui appartient. Il n’y a pas besoin de salaire car tous les bénéfices réalisés vont directement sur le compte du chauffeur et lui appartiennent automatiquement. Finalement, la rémunération comprend le chiffre d’affaires auquel on soustrait les charges. Toute la somme retenue peut être considérée comme une réelle rémunération.

Salaire d’un chauffeur VTC au sein d’une société

Dans le cas où le chauffeur travaille pour une société à part entière et distincte de lui-même, on peut alors parler véritablement de salaire. Le chauffeur travaille par l’intermédiaire de la société et cela diffère de l’auto-entreprise. Il peut être le dirigeant d’une société ou d’une SASU (Société à Action Simplifiée Universelle), par exemple, et il est à la fois associé et dirigeant au sein même de sa société.
S’il est dirigeant, il perçoit une rémunération. Quand la société verse une rémunération au chauffeur dirigeant, une réduction d’impôts est mise en place.
Avec un chiffre d’affaires de 10.000€, des dépenses de 4.000€ et une rémunération de 2.000€, la société va déclarer 10.000 – 4.000 – 2.000, soit 4.000 € de résultat.
S’il n’y a pas de rémunération, la société déclare 6.000 € de résultat et paie ainsi plus d’impôts. Si la rémunération est trop élevée, il n’y aura pas d’abattement et tout sera compté dans le résultat ; de ce fait, l’impôt à payer sera plus élevé (avec 6.000€ de résultat au lieu de 4.000 €) et le chauffeur devra aussi payer des impôts sur sa rémunération. Dans ce cas, la situation est désavantageuse.

Salaire d’un chauffeur VTC avec des dividendes

Il n’est pas obligatoire de se dégager une rémunération en tant que dirigeant de société. Il est aussi possible de toucher des dividendes. Il s’agit d’argent investi dans la société par des associés : en échange, ils reçoivent des parts sociales dans la société.
Le bénéfice réalisé par l’entreprise peut être distribué en dividendes selon le nombre de parts sociales de chaque associé qui a investi et qui a constitué le capital social.
Si deux associés apportent 10.000 € chacun dans la société, le capital social est de 20.000€ et ils ont chacun 10 000 parts sociales. Si le bénéfice de l’entreprise est de 5.000 €, la société verse 2.500 € à chacun, la moitié.

Salaire d’un chauffeur VTC avec un compte courant d’associé

Autre possibilité, passer par un compte courant d’associé. Il s’agit, ici, d’un prêt fait par un associé pour la société. En échange, l’associé touche des intérêts de la société. C’est une forme de rémunération bien particulière mais qui peut être intéressante.
Dans une auto-entreprise, il n’y a pas d’associés, c’est le principe. La rémunération réside seulement dans le bénéfice de l’entreprise.
Dans une société, il est possible de passer par un compte courant d’associé en cas de besoin. En faisant un prêt pour contribuer à la société, le chauffeur touche des intérêts. Cela peut alors être vu comme un complément de rémunération lorsque le chauffeur est associé.

Pour conclure, chaque statut a bien sûr droit à sa rémunération, que vous soyez auto-entrepreneur et touchiez vos bénéfices, que vous soyez dirigeant et ouches une rémunération à part entière ou bien associé en prêtant de l’argent à la société et en touchant des intérêt, vous avez des possibilités diverses de toucher une rémunération qui vous satisfera.

OBTENTION CARTE VTC
& TAXIS EN PRÉFECTURE

FORMATION
FRANÇAIS/ANGLAIS

FORMATION CONTINUE
OFFERTE*

Pelerin Formations
23 rue Balzac
75008 PARIS

Tél : 01 76 45 01 09 / 06 34 10 28 15 
Mail : contact@formation-taxis-vtc.com

© Pelerin Formations - Tous droits réservés | Mentions légales et politique de confidentialité | CGV | Plan du site | Création site internet : Agence web à Paris