devenir

chauffeur vtc professionnel

Pour devenir chauffeur VTC, il y a plusieurs éléments à respecter. La loi Thévenoud réglemente cette activité, tout comme la loi Grandguillaume qui l’encadre au mieux pour exercer le métier dans les meilleures conditions, sans abus, sans fraude et de façon la plus professionnelle. Faisons le point sur les différentes étapes. 

FORMATION ET EXAMEN DE CHAUFFEUR VTC

La première chose à faire pour devenir chauffeur VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) est de passer l’examen. L’examen se déroule sous forme d’un questionnaire à choix multiples et d’un questionnaire à réponses courtes. La durée est de 3h50 et concerne plusieurs épreuves :

  • Réglementation des transports
  • Sécurité
  • Gestion d’entreprise
  • Français et anglais
  • Développement commercial
  • Réglementation nationale

Pour passer cet examen, il est conseillé de faire appel à un centre de formation agréé VTC car cela facilite la réussite et l’obtention de l’examen. En passant par un centre agréé, la formation VTC proposée prépare les candidats aux épreuves dans de bonnes conditions. La formation est payante mais donne beaucoup plus de chances d’obtenir l’examen. Après obtention de l’examen, il faut passer un stage tous les 5 ans pour assurer son statut de chauffeur VTC au sein d’un centre de formation.

OBTENIR LA CARTE VTC

Une fois l’examen obtenu, il faut demander la carte professionnelle de chauffeur VTC auprès de la préfecture du département de son lieu d’habitation. La carte est délivrée dans les 3 mois suivants la demande. Pour obtenir la carte VTC, il faut être titulaire du permis B depuis 3 ans minimum, avoir suivi le PSC1 (prévention et secours civiques de niveau 1), passer une visite médicale et, bien évidemment, valider l’examen. Aussi, il sera vérifié que les candidats n’aient pas de casier judiciaire, notamment figurant au bulletin n°2: conduite sans permis, perte de la moitié des points sur le permis, condamnation de prison de 6 mois.

STRUCTURE JURIDIQUE ET LICENCE VTC

Après avoir passé l’examen chauffeur VTC et obtenu la carte professionnelle, vous devenez chauffeur VTC. La mise en place d’une structure juridique est nécessaire: créer une société ou choisir le statut d’autoentrepreneur. Ce statut d’autoentrepreneur plafonne le chiffre d’affaires et a potentiellement une durée de vie limitée si l’activité se développe. De l’autre côté, le statut d’entreprise permet de déduire des charges: essence, location, cotisations… 
Le passage d’autoentrepreneur à une société équivaut à une inscription au registre des VTC. De cette façon, il sera possible de s’inscrire au registre des VTC. Pour l’inscription, il faut présenter: une attestation d’assurance de responsabilité civile professionnelle, une copie du justificatif d’immatriculation de l’entreprise, une copie de la carte grise du véhicule, une copie recto-verso de la carte professionnelle VTC du chauffeur, un justificatif de la capacité financière (minimum 1 500€), sauf si l’on est propriétaire du véhicule ou locataire de longue durée (supérieur à 6 mois). Cette inscription comporte des frais (environ 170€). Une fois la société immatriculée, la licence VTC est délivrée. L’exercice de la profession est alors possible. 

OBTENTION CARTE VTC
& TAXIS EN PRÉFECTURE

FORMATION
FRANÇAIS/ANGLAIS

FORMATION CONTINUE
OFFERTE*

Pelerin Formations
23 rue Balzac
75008 PARIS

Tél : 01 76 45 01 09 / 06 34 10 28 15 
Mail : contact@formation-taxis-vtc.com

© Pelerin Formations - Tous droits réservés | Mentions légales et politique de confidentialité | CGV | Plan du site | Création site internet : Agence web à Paris